L'avarie de toiture de la chapelle en 2010 ne laisse pas indifférents les lorrains. Dès 2010, les blogs de messieurs Anthony KOENIG et Olivier PETIT se font l'écho de la situation périlleuse dans laquelle se trouve l'édifice et leurs articles suscitent un intérêt non négligeable. De nombreuses personnes s'alarment de la situation, se proposant même d'offrir leur services si un projet voit le jour.

Parmi elles, Bertrand SIFFERT met en place un blog exclusivement consacré au sujet afin de tenter de fédérer les initiatives. Intervenir sur la chapelle implique nécessairement que l'on en soit propriétaire. Or, l'expérience vécue à Libdeau montre bien les limites et les conséquences de la propriété privée sur un monument historique. Afin de restaurer et préserver le site dans le futur, il faut donc qu'il revienne soit à une collectivité locale, soit à un organisme dont la pérennité ne dépende pas de ses membres, c'est à dire une personne morale.

La chapelle se trouvant sur la commune de Toul, cette dernière aurait pu s'en rendre propriétaire mais, son imposant patrimoine historique déjà bien important pour le budget d'une ville de cette taille ne lui permet plus de prendre en charge les travaux indispensables. C'est pourquoi l'idée de la constitution d'une association fit son chemin au cour de l'été 2011. L'objectif de sa constitution est de se porter acquéreur en vue d'engager toute démarche pour la sauvegarde et la restauration de la chapelle de Libdeau et, parallèlement, de porter un projet culturel (spectacles, expositions, conférences) afin de faire vivre le site et d'en approfondir l'étude historique. C'est ainsi que Bertrand Siffert, Philippe et Pascale Frigério, déposent les statuts du Comité pour l'étude et la restauration de la chapelle templière de Libdeau qui sont signés le 17 septembre 2011 et enregistrés en préfecture de Meurthe-et-Moselle le 19 septembre 2011.