Grâce à l'implication et au long travail de recherche effectué bénévolement par Me PERSON, notaire à Toul, l'ensemble des ayants droit de ce bien ont pu être retrouvés et l'historique des successions depuis 1938 établi. De plus, la totalité des héritiers a accepté de signer une lettre d'intention dans laquelle il s'engagent à céder la chapelle pour l'euro symbolique, si l'acquéreur accepte de prendre à sa charge le coût de la régularisation des successions non réglées à ce jour. Elles sont au nombre de six, pour un coût unitaire estimé entre 750 et 800 €. Cette opération s'élèverait donc tout au plus à 5 000 €.
Cet accord de principe est une avancée importante dans la mesure où les précédentes tentatives de rachat s'étaient soldées par un échec en raison de désaccords entre les différents propriétaires.
Il semblerait que ces derniers aient pris conscience de la gravité de l'état de la chapelle et du fait que le coût de la sauvegarde de l'édifice n'était plus à leur portée.
Depuis mars 2012, le bureau du CERCTL a reçu pouvoir de l'assemblée générale afin d'engager officiellement les démarches d'acquisition auprès de l'étude notariale. Cette dernière a adressé douze procurations aux ayants droit. Le 6 octobre 2012, l'ensemble des procurations ont été retournées à l'étude permettant donc de signer l'acquisition.
Le 17 novembre 2012, cette étape capitale fut franchie par la signature électronique de l'acte de cession en l'étude Person & Bodart. Cet événement fut l'occasion de réunir autour d'une table ronde l'ensemble des acteurs concernés par ce dossier ainsi que la presse locale.